Borné : être ou ne pas être...

UN  BIEN  CURIEUX  BORNAGE  :

Tout au long du premier semestre 2012, notre association s'est battue contre la révision du P.L.U

Bien entendu, nous n'avons pas été entendus... et le conseil municipal a approuvé le nouveau PLU lors de sa réunion du 27 juillet 2012. En conséquence, notre association (ainsi que 2 adhérents) a porté un recours gracieux contre la délibération approuvant la révision du PLU. Nous aurons largement l'occasion d'y revenir dans les semaines et mois à venir (cf. la page dédiée au P.L.U). Le président, qui a été en première ligne (et a ainsi gravement déplu au maire) a eu la surprise de recevoir courant septembre 2012, une convocation a deux bornages de chemins ruraux bordant des parcelles qu'il exploite. Pour l'une d'elle au moins, il est clair que le bornage envisagé pourrait avoir des conséquences néfastes pour son activité professionnelle. 

Il y a là une bien curieuse coïncidence : durant tout le premier semestre le président lutte contre le projet du maire de changer le PLU et, très peu de temps après que la modification du PLU soit approuvée, il recoit une convocation du géomètre expert (donc sur demande du maire), lui dévoilant qu'il risque d'avoir des problèmes au niveau de son exploitation agricole, problèmes liés aux conséquence des bornages...

S'il n'est pas possible d'affirmer que les deux faits sont liés, que le deuxième est la conséquence du premier, il est impossible de ne pas y penser !

Par bien des côtés, l'affaire est révélatrice : nous ne manquerons pas d'y revenir sous peu... PROMIS !

Pour vous faire patienter, nous vous proposons de retrouver la lettre ouverte au maire que notre Président a rédigée et distribuée sur toute la commune car, en consultant le site de la mairie, il a eu la surprise de se trouver personnellement attaqué dans le compte-rendu du conseil municipal du 11 octobre 2012. On peut en effet y lire - au tout début du compte-rendu : " Dans le cadre du bornage de certains chemins ruraux, les statuts de l’association « En partant de la Ménophe » sont remis aux membres du conseil municipal pour examen des objectifs de l’association qui semblent être en contradiction avec les pratiques personnelles du président de la dite association ".

Si c'est bien le président lui-même qui est visé, cette attaque touche indirectement notre association : car enfin, pour avoir choisi un président aussi peu "recommandable" et ayant des pratiques personnelles aussi "déplorables", les adhérents ne doivent pas être exempts de reproches non plus...!!!

LO-Robert-GOUJON-au-maire.doc LO-Robert-GOUJON-au-maire.doc 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site