BLOG : les précédents billets

Nous avons pris la décision de publier (ou au moins d'essayer) un billet hebdomadaire sur le blog de notre site internet.

Cela suppose donc une publication pendant seulement une semaine du billet ainsi écrit. Pour permettre à ceux qui n'aurait pas eu le temps ou la possibilité de le lire ou tout simplement pour les relire éventuellement, vous trouverez ci-dessous les derniers billets écrits. Cela permettra de soulager la page dédiée au billet de la semaine.

LES BILLETS DE DECEMBRE  :

                                                                                                                          Le billet du 31 décembre 2012 :

Aïe....Cette fois, ça y est : le délai a été dépassé ! La mise à jour hebdomadaire aurait dû être effectuée avant hier, samedi 29 décembre. Mais en période de fêtes le temps passe encore plus vite...

Pour être honnête, vous n'avez pas loupé grand chose : l'actualité est des plus calmes ! A croire que tout le monde profite des derniers jours de 2012 pour se reposer un peu. Ca ne fait pas de mal de temps en temps.

Nous allons donc profiter de l'occasion pour vous présenter nos meilleurs voeux pour 2013 : une bonne santé pour vous et votre environnement...!!! Il en aura bien besoin. Dans le climat de "crise mondiale", seul l'argent semble encore guider notre pauvre monde. L'environnement lui semble délaissé : officiellement, il n'y a aucun problème. Chacun se déclare fort préoccupé et attentif sur le sujet. Mais aucune volonté, ni nationale ni internationale, se dégage vraiment pour mettre la préservation de l'environnement au premier rang de nos priorités. A notre niveau, nous essaierons - en 2013 - de faire oeuvre utile en continuant à nous battre localement. L'année s'annonce chargée. Mais nous aurons largement le temps d'en reparler.

En ce jour charnière nous conclurons donc sur ces simples mots:   "BONNE  ET  HEUREUSE  ANNEE  2013"

Et à très bientôt....

                                                           Le billet du 22 décembre 2012 :

Une semaine déjà.  Incoyable ! La relecture du billet de la semaine dernière et le temps qui défile nous font apprécier la prudence dont nous avions fait preuve en vous demandant par avance votre indulgence au cas où il y aurait du retard dans la publication du billet de la semaine. Certes, pas de problème aujourd'hui. Mais en sera-t-il toujours ainsi ? Affaire à suivre...

Mais... trêve de philosophie !  QUOI  DE  NEUF  CETTE  SEMAINE ?

De notre côté, pas grand chose; Sauf au niveau du P.L.U mais nous y reviendrons très bientôt à travers les articles que nous ne tarderons peut-être pas à mettre en ligne.

La nouveauté, c'est plutôt la publication de la "feuille d'informations" de la mairie de Saint-Maurice : "Les sapinettes" de décembre 2012 où il est question de nos actions :

- En première page d'abord : " Le projet de révisions du PLU est toujours en cours. L'une des révisisons simplifiées, la révisions n°1 concernant la possibilité d'extension de la carrière, est attaquée par l'association "En partant de la Ménophe". Cela retarde d'autant l'acceptation des autres révisions". La technique est ancestrale : désigner un coupable et lui faire porter le chapeau. S'il y a du retard, c'est la faute de notre association ! Et surtout pas, bien entendu, de la mairie qui a conduit pendant plus de un an et demi une procédure de révisions du PLU calamiteuse (cf. les articles à venir sur le PLU). Mais il faut rappeler cette vérité première : si les choses avaient été faites correctement dès le départ l'association n'aurait pas attaqué le PLU...

- Dans l'article intitulé : "Réponse à une lettre ouverte" où le Conseil Municipal se déclare solidaire du maire. Etonnant non ? La première réflexion qui vient à l'esprit c'est que le conseil est composé du maire et des autres conseillers municiapux. En clair, le maire fait partie du conseil. Il se déclare donc solidaire de lui-même, ce qui est assez original. C'est peut-être un détail mais il est révélateur... Sur la forme : il est écrit : "La réponse que nous vous proposons aujourd'hui est celle du conseil municipal..." Mais on a beau chercher, aucune réponse ne se fait jour : affirmer sa solidarité ne constitue pas une réponse. Il vaudrait mieux alors parler de non-réponse. Sur le fond : une absence totale de connaissance du dossier. Rappelons que le point de départ est un bornage demandé par le seul maire. Alors, quand le conseil affirme agir "en pleine responsabilite" et "dans l'intérêt collectif", il y a de quoi être surpris ! Pourquoi le conseil municipal, comme cela se fait partout ailleurs, n'a-t-il pas pris lui-même la décision de borner certains chemins ? Car enfn, c'est au conseil de prendre une délibération en ce sens. Le maire n'a aucun pouvoir en la matière. Et il y a lieu de s'interroger sur la légalité de tout cela. Nous y reviendrons bientôt. Plus loin, on peut aussi lire : "la réouverture de certains chemins ruraux reste une volonté du conseil municipal". Idem ! Si c'est la vérité, pourquoi ne pas avoir pris collectivement la décision de faire borner ? Pourquoi est-ce le seul maire qui s'en est chargé ? Notre président a bien raison d'envisager l'hypothèse d'une vengeance.

On est là au coeur d'une affaire sur laquelle, à nen pas douter, il y aura lieu de revenir.

Bon week-end et joyeux Noël à tous !

 

 

                                                                                          Le billet du 15 décembre 2012 :

                                                                                  0001510-1.jpg

- En cette fin d'année, rien de vraiment bien neuf si ce n'est la construction du site. Travail passionnant mais exigeant en temps et en idées; les deux choses sont liées. Pour nous, l'intérêt d'un site est "démontré" par sa fréquentation : un site visité 3 fois par semaine ou 3 fois par an témoigne de son impact. Ce chiffre nous est accessible. On connaît à tout moment la fréquentation. Après, il s'agit de savoir si c'est bien ou pas et de savoir quoi penser face à une diminution de cette fréquentation. C'est moins facile. Toujours est-il que plus il y aura d'idées, plus le site sera attirant et plus il sera fréquenté. C'est là notre voeu le plus cher...

L'écriture de ces simples lignes amène à se demander si ce serait une bonne chose de divulguer la fréquentation. Pour exemple, il a été consulté 8 fois en novembre et 61 fois en décembre. Mais, est-ce excellent, bon, moyen ou décevant ??? Qui peut le dire...

- Il reste beaucoup de travail à faire... Mais on a le temps ! Plus sérieusement, il va falloir rapidement mettre en ligne cette histoire de PLU (cf. le billet du blog : "Rien ne va PLU") et publier le recours gracieux que l'association a expédié au maire. Car, sur ce sujet comme pour les autres, cela va sans doute évoluer rapidement. 

EVOLUTION          C'est peut-être le maître mot d'un site internet :

- Dans les jours et semaines à venir plein de choses peuvent bouger : pour exemple, l'après recours gracieux au niveau du PLU, la suite de l'affaire du bornage (cf. également le blog et son billet "Borné : être ou ne pas être"), savoir où en est la demande d'extension de la carrière (là aussi, il y aurait à dire et écrire), etc...

En guise de conclusion, voilà l'intérêt de ce billet qui sera remis à jour le plus régulièrement possible avec comme objectif un point hebdomadaire.

COMME UN RENDEZ-VOUS QUE L'ON SE DONNERAIT LES UNS AVEC LES AUTRES...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site