Pour ou contre les éoliennes ?

A vous de trouver la réponse...

Faut-il être pour ou contre les éoliennes ?    S'il y a une question qui fâche, c'est bien celle-là. Oui mais voilà... Il y a un projet éolien sur Saint Maurice la Clouère ! Alors il va bien falloir en discuter !

p1000611.jpg      cliquer sur la photo pour l'agrandir

Bien évidemment, cet article ne pouvait qu'être écrit en vert. Au jour d'aujourd'hui (comme disait ma grand-mère), on parle beaucoup de GREENWASHING, terme anglo-saxon bien sûr qu'on peut traduire littéralement par "lavage vert" mais plus sûrement par "repeindre en vert". La méthode consiste à donner des allures profondément écologiques à des techniques qui en sont, parfois, bien éloignées... Pour exemples, la publicité pour la première bouteille végétale faite à 80 % de pétrole, le changement de logo de Mac-Do qui est devenu vert en 2010, de nombreuses pubs pour les 4*4 mis en scène au milieu d'une nature exemplaire alors que ce sont les pires voitures qui soient pour l'environnement, l'omniprésence de la couleur verte et du préfixe "bio" , etc... Le greenwashing, c'est utiliser l'argument écologique alors que l'intérêt du produit pour l'environnement est minime, voire inexistant !

p1000609.jpg

La première chose à dire des éoliennes est que le sujet est vaste et complexe. A tel point que l'on ne sait pas par où commencer pour donner l'information... Le deuxième point à préciser, c'est que la question des éoliennes concerne pratiquement tout le monde : quel que soit l'endroit où on habite, il n'y a pas loin à aller pour tomber sur un projet éolien. Dans chaque département, les projets se comptent par dizaines. Là, vous vous dites : "Ils exagèrent un peu car il n'y en a pas tant que cela ! ". Détrompez-vous ! C'est par manque d'informations que l'on croit cela.

Pour exemple, on va regarder aux alentours de Saint Maurice :

St Maurice : 1 projet en cours     -     St Laurent de Jourdes : 1 projet abandonné aujourd'hui car les habitants étaient majoritairement contre    -     Vernon : 1 projet en cours     -     Usson du Poitou/Bouresse : 1 projet en cours (permis de construire accordés)    -     St Martin l'Ars : 1 projet en cours (enquête publique : mars 2013)     -      Adriers : 1 projet en cours  (permis de construire accordés)    -     Romagne/Blanzay : 1 projet en cours     -     St Secondin/Brion/La ferrière : 1 projet en cours     -     Lusignan : les éolienness sont en place     -     Cloué : 1 projet en cours     -     Lavausseau : 1 projet en cours     -     Au Sud de Civray : au moins 3 projets couvent...sans compter les 2 ou 3 supplémentaires du Nord Charente

p1000617.jpg

Ca commence à faire pas mal... non ? Tout notre département est à la même enseigne ou presque (ça rappelle un petit village gaulois...). En effet le Nord-Ouest de la Vienne, pour cause d'implantation de CENTER PARC, a abandonné ses projets éoliens (et Dieu sait qu'il y en avait quelques uns)...

Allez... autant le dire tout de suite : l'éolien c'est avant tout une histoire de gros sous ! Dans leur immense majorité, les élus veulent des éoliennes car ça rapporte pas mal d'argent. Pour le Nord-Ouest de la Vienne, les dirigeants de CENTER PARC sont opposés aux éoliennes à proximité de leurs parcs (au pluriel car il existe plusieurs parcs similaires en France). L'installation d'un CENTER PARC, c'est l'assurance d'une manne financière sur tout un secteur géographique et des emplois que l'on fait miroiter aux élus. Alors, ces derniers sont prêts à "abandonner" les éoliennes pour "sauter" sur l'apport financier qui sera lié à la construction et l'exploitation du CENTER PARC.

MAIS  ATTENTION  :   CE N'EST PAS POLITIQUEMENT CORRECT  DE DIRE  QUE LES ELUS FONT DE L'EOLIEN POUR L'ARGENT QUE CELA LEUR RAPPORTE  !!!   

Pour preuve : si vous leur posez la question, ils répondront tous, sans exception :  "C'est faux ! D'abord cela rapporte très peu et nous on fait ça avant tout pour l'écologie ...". ( "Greenwashing quand tu nous tiens.."). Et la discussion s'arrête là... ou presque; car ils peuvent longuement disserter sur l'écologie, l'énergie propre, la pollution, les gaz à effet de serre, l'abominable nucléaire...  pour ceux qui sont en place depuis assez longtemps et pour peu que vous fassiez quelques recherches, vous ne serez pas surpris de constater que les mêmes s'étaient battus pour avoir la centrale nucléaire de Civaux. "Hé oui ma bonne dame... y'a pas mieux que le nucléaire : pas de CO2, pas de gaz à effet de serre, des emplois à la clé, indépendance vis à vis des pays producteurs de pétrole, pas d'accident, un domaine où notre savoir-faire fait merveille, etc...". Comme dit la sagesse populaire, y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Certes, sauf que la mouche a fait du chemin pour changer d'âne ! Si vous arrivez à en placer une, posez toutefois la question de savoir combien ça rapporte et à qui ? Vous allez sentir une certaine gêne... Et si, par bonheur, vous obtenez un chiffre, empressez-vous d'aller le vérifier, bien que cela soit bougrement difficile !

La communauté de communes de Gencay est dirigée par un aficionado des énergies renouvelables (éoliennes et panneaux photo-voltaiques au premier rang de la "classe" et juste derrière, biogaz, biomasse et diverses techniques émergentes). Lancez-le sur la question, il est intarissable. Comme beaucoup de ses collègues élus. Mais les mots ne sont... et ne font pas tout. D'ailleurs la sagesse populaire, quand ses oreilles commencent à fatiguer, se rapproche un peu de la technique éolienne. N'emploie-t-elle pas les termes de "moulin à paroles" et "brasser du vent". Ceci dit (ou plutôt écrit) sans méchanceté aucune envers les élus concernés. C'est valable autant pour eux que pour celui qui écrit cet article. [Un métier d'avenir est peut-être en vue : souffleur d'éoliennes. On endigue le chômage et on produit de l'électricité]. Dommage que ce ne soient là que métaphores, car si on arrivait à faire tourner les éoliennes avec des paroles, elles auraient sans doute un autre rendement que celui qu'elles développent actuellement. Mais nous y reviendrons longuement.

Pour bien comprendre l'éolien il va falloir aborder plusieurs thèmes :

- Comment marche une éolienne : fonctionnement, puissance, production, rendement. Rassurez-vous, ce n'est pas si compliqué que cela en a l'air (sans jeu de mot).

- L'argent "brassé" (avec jeu de mot) par les éoliennes : prix de vente et prix d'achat, à qui va l'argent qui circule et quelles conséquences financières pour le consommateur.

- Est-ce si écologique que l'on veut bien nous le dire (voire râbacher)

- Quel avenir pour la filière.

Pour vous informer sur tout cela, nous essaierons d'aborder chaque sujet en lui consacrant un article spécifique. Pas mal de travail en perspective : MERCI donc de votre patience. Revenez souvent sur notre site et tenez-vous informés.

6477416641-bfcc219d05-z.jpg

Vous l'avez compris, le rédacteur de l'article n'est pas chaud sur l'éolien. Pour autant, bien que sincèrement convaincu, il ne demande pas à ce que tout le monde partage son avis. Actuellement le débat fait rage partout en France, ainsi qu'en Europe et dans le monde entier. De plus en plus de voix s'élèvent contre les projets éoliens les accusant de détériorer le paysage, de faire du bruit et diverses autres nuisances sur un plan santé, de ne pas être aussi propres qu'on veut bien le dire, de ne pas diminuer les émissions de gaz à effet de serre et surtout de coûter très cher aux consommateurs. En face, tous ceux qui font de l'argent avec l'éolien avancent des arguments strictement opposés. A priori, le sujet passionne les foules. Alors, comme toujours en pareil cas, c'est à chacun de se faire un avis. ET C'EST TRES DIFFICILE. Il faut avant tout avoir le maximum d'informations sur la question. Or, si les infos sont faciles à trouver, elles ne sont pas faciles à vérifier. A n'en pas douter, il y a deux lobbys : le lobby pro-éolien et le lobby anti-éolien. Chacun, à grand renfort d'informations pas forcément fiables accuse l'autre des pires horreurs. Entre les deux, on trouve une multitude de gens plus ou moins biens informés qui ne se reconnaissent pas dans l'un ou l'autre lobby. On peut "essayer" de les classer en 3 catégories. Ceux qui sont "bêtement" pour et ceux qui sont tout aussi "bêtement" contre.Ceux qui, bien informés, savent pourquoi ils sont pour... ou contre. Enfin, ceux qui n'ont pas encore d'opinion sur la question.Pour les premiers, il n'y a plus grand chose à faire malheureusement. Ils n'y connaissent pas grand chose mais sont farouchement pour ou contre... Pour la deuxième catégorie, il y a eu prise de position après une information que l'on pourrait qualifier de satisfaisante et, quelle que soit leur opinion, il faut la respecter (ce qui n'empêche pas qu'on peut échanger sur la question). Pour les derniers, il y a lieu de leur donner un maximum d'informations pour qu'ils se forgent une opinion. C'est à eux que nous pensons en développant les pages "éoliennes" du site internet de notre association, en les priant de croire que le jour où ils auront pris position nous les "verserons" dans la deuxième catégorie avec tout le respect évoqué.

A bientôt

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site