Historique de En Partant de la Ménophe

Que faut-il entendre par "Historique"

Cette page a pour objectif de vous présenter les principaux faits marquants de l'association En Partant de la Ménophe

L'association a été créée officiellement en août 2011; mais elle était en gestation depuis plusieurs années. La commune de Saint Maurice la Clouère présente de très nombreuses particularités, notamment celle d'abriter une carrière d'extraction de granulats. Cette carrière est située à environ 2 km du bourg et elle est exploitée depuis de nombreuses années. Elle est actuellement la propriété de GSM.

 

2012

Désormais, l'année 2012 est finie. 

Le site étant relativement récent (il a vu le jour en novembre 2012), il n'est pas aisé (pour diverses raisons parmi lesquelles le manque de temps) de faire un résumé de cette année qui vient de prendre fin. L'activité de l'association a surtout tourné autour de la modification du PLU. Ci-dessous (historique 2011) une première approche. Le sujet sera longuement abordé dans la section spécifique que nous avons décidé de créer autour de cette affaire - à gauche sur le site - intitulée :   "PLU" ).

Tout au long de 2012, nous avons pris connaissance de l'ensemble du dossier, avons participé à la concertation  organisée par la mairie (dans des conditions hautement discutables - cf. section PLU) et, bien entendu, nous avons pris part à l'enquête publique qui s'est déroulée en mai juin 2012. Nous avons ainsi acquis la conviction que cette extension de la carrière ferait courrir un risque immense à l'environnement et que nous devions nous y opposer. En septembre 2012, nous avons adressé un recours gracieux au maire pour lui demander de retirer sa délibération autorisant la modification du PLU pour l'extension de la carrière. Fin novembre, un refus nous a été opposé. Nous avons alors étudier la possibilité d'aller devant le tribunal administratif pour demander le retrait - par voie judiciaire - de la délibération incrimininée. Cela a débouché sur la première grande décision de 2013 : réunir le conseil d'administration pour décider si - oui ou non - nous allions devant le tribunal administratif. Assez de suspens comme ça : la réponse a été OUI et nous en reparlerons tout au long de l'année 2013.

Pour autant, l'association ne s'est pas exclusivement consacrée à cette affaire. Le domaine de la protection de l'environnement est vaste et nous avons travaillé et réfléchi (si si ! On y arrive parfois...) sur d'autres sujets que nous essaierons de vous présenter dans le courant de 2013. Pour exemple, nous avons réalisé des pancartes que nous avons ensuite disposées en bordure d'un chemin près de la carrière pour sensibiliser les promoneurs à la beauté du site et aux dangers encourrus.

Nous avons également participer à la journée des associations organisée par les communes de Gencay et de Saint-Maurice. Quelques photos sont en ligne sur le site.

En guise de conclusion, nous sommes désormais tournés vers 2013 qui s'annonce d'ores et déjà comme une grande année...!!!

2011

2011 restera un grand "millésime"...

En janvier, et surtout "en toute discrétion", le Conseil Municipal décide d'entamer une révision de son Plan Local d'Urbanisme avec, comme motivation principale, de permettre un nouvel agrandissement de la carrière. Cette fois, il s'agirait de doubler pratiquement la surface (d'une vingtaine d'hectares, on passerait à près de40 ha).

L'information ne sera connue par les riverainset quelques autres habitants que plusieurs mois plus tard. Face à cette nouvelle menace d'envergure, l'association est créée et elle est bien décidée à lutter contre le projet d'extension...

On s'aperçoit assez vite que l'extension désirée par la carrière GSM nécessite une modification du PLU. Il est évident que la municipalité a décidé d'aider GSM en acceptant de modifer le PLU.

L'extension prévue peut - en théorie - être contrée de 2 façons :

- En attendant la demande officielle et l'enquête publique qui aura lieu.

- En empêchant la modification du PLU.

Par expérience, nous savons que la première solution est beaucoup trop aléatoire. Ce sont des dossiers complexes, bien préparés par les demandeurs avec des chances d'aboutir très faibles. Pas d'hésitation : il faut lutter contre le PLU !

Le reste de l'année 2011 y sera consacré et 2012 sera du même tonneau...

2008 - 2009 - 2010

La carrière exploite à tour de bras et les riverains sont confrontés aux diverses nuisances de la carrière : bruit, circulation des camions, tirs de mine et tremblements des maisons associés aux tirs, pompage d'eau (plusieurs millions de m3 / an) dans la nappe phréatique sous-jascente qui alimente des milliers de personnes en eau potable, etc...

La grogne monte parmi les riverains et autres amoureux de la nature. Heureusement, il y en a ! Et on voit de plus en plus de gens se rencontrer, échanger, se réunir pour en parler. Avec une question récurrente : faut-il monter une association ? Les avis sont partagés et, dans le doute et afin de ne froisser personne, on reporte à plus tard.

Le pas sera franchi en 2011.

Assez rapidement, les dirigeants de la carrière vont s'apercevoir que le sous-sol "ouest" (cf.  2007 ci-dessous) n'est pas aussi riche que prévu et que l'exploitation, prévue sur 5 ans, sera terminée bien avant. En conséquence, ils vont présenter une nouvelle demande visant à obtenir de nouvelles conditions d'exploitation.

Cette demande, sans enquête publique, sera acceptée et un nouvel arrêté est délivré à GSM (cf la page carrière).

2007

C'est en 2007 que tout a débuté :

Jusque là, la carrière GSM (voir la page spécifique à la carrière) exploitait en suivant son "petit bonhomme de chemin", à savoir tranquillement comme cela se faisait depuis longtemps.

Mais, en 2007, changement de cap : une extension conséquente est demandée pour extraire le sous-sol "Ouest" du site. Problème : cette partie est constituée de plusieurs étendues d'eau (créées pour la décantation des eaux d'exhaure) qui abrite une faune très riche : canards, hérons, sarcelles, poules d'eau, etc... Exploiter cette partie de la carrière revient à condamner tout cela.

Dans le cadre d'une enquête publique plusieurs personnes manifesteront leur opposition justifiée au projet mais, comme souvent, elles ne seront pas entendues et l'autorisation sera finalement délivrée.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site